Dans le domaine des composites il n’est pas possible de séparer le projet du matériel par celui de la géométrie et par le procédé de production plus approprié au cas. Les aspects qu’il faut considérer avant d’utiliser un certain type de produit sont nombreux:

  • Prestations structurels:
  • Coûts;
  • Liens de nature morphologique.

Donc, dans la pratique, les différentes techniques de production des matéraiux renforcés de fibres se distinguent par la possibilité de fabrication et utilisation du produit fini.

De suite, on parle seulement des principaux procédés productifs des matériaux composites pour les applications dans l’industrie, et plus en detail, dans cet article nous approfondirons:

1)      Stratification manuelle;
2)      RTM;
3)      Infusion sous vide;

Par contre, la semaine prochaine nous analyserons les procédés pour la production de:

4)      SMC;
5)      BMC;
6)      Pultrusion.

Le choix parmi les fibres de verre, les fibres de carbone, etc. et parmi la résine polyester, la résine époxyde, etc., ne limite pas la technologie utilisée.

Stratification manuelle

elle est employée pour des grandes pièces qui sont très différentes et pour des petites productions. On utilise un moule de prix modique en bois ou en résine qui rapporte en négatif les caractéristiques géométriques de l’élément; sur le moule sont superposés des couches alternées de matrice et de tissus en fibre de verre orientés d’une manière adéquate au projet et aux solicitations d’exercise. Donc, le produit fini est détaché du moule pour être terminé. Un exemple de cette application sont les coques en fibre de verre.

RTM (Moulage par transfert de résine)

moulage par injection de résine, procédé plus au moins complexe. Les fibres sont disposées, dans le même ordre du projet, à l’intérieur du moule préventivement réchauffé où, une fois fermé, se forme une pression d’environ 0,8 bar. Quand la température interne s’établit, on injecte la résine en pression pour favoriser la complète pénétration dans chaque interstice, et on attend la conclusion du procédé de polymérisation. La technique se repartit ultérieurement en: Light RTM, plus simple, avec l’emploi de moules en bois; RTM à injection directe, avec l’emploi des moules en aluminium. Un exemple d’application sont les sieges pour les moyens de transport en commun.

Vacuum infusion (infusion sous vide)

Moulage par infusion de résine, procédé plus au moins complexe. Le tissue de renfort est positionné dans un moule étanche, dans lequel se forme le vide, après, on introduit la résine catalysée qui se dépose sur le fond du moule. Ce procédé est employé pour la production d’éléments de dimensions moyennes-grandes, en améliorant la qualité du produit et en réduisant les coûts de main-d’oeuvre.

 

À suivre “Techniques de production” – points 4,5 et 6

Share
3494 View